BEURK – Le dégoût est un sentiment utile

Le Monde:

Longtemps laissé de côté par les chercheurs, le dégoût entame depuis quelques années une phase de réhabilitation. The New York Times le compare ainsi à “la Cendrillon” des émotions. Et “si ses méchantes sœurs, la colère, la peur ou la tristesse, ont attiré l’attention des psychologues, lui, a été laissé dans l’ombre”, souligne le quotidien. Mais voilà, l’heure du bal est venue.

Paul Rozin, psychologue et professeur émérite de l’université de Pennsylvanie, est un des pionniers de la recherche sur le dégoût. Il a commencé ses investigations dans les années 1980 : “C’était toujours l’autre émotion, se souvient-il. Aujourd’hui c’est le sujet chaud.”

Read more: Le Monde

Leave a comment below and continue the conversation.

Comments

Leave a comment.

Comments go live after a short delay. Thank you for contributing.

(required)

(required)