From: Le Figaro

QI : sommes-nous vraiment en train de devenir moins intelligents? (Are we really becoming less intelligent?)

Vous êtes moins intelligents que vos parents et vos enfants le seront encore moins que vous. C’est en substance l’idée répandue par une minorité de scientifiques depuis quelques années. Selon eux, le QI des populations occidentales ne cesserait de diminuer ces dernières décennies dans les pays développés. Et une nouvelle étude publiée le 11 juin dans la revue américaine PNAS (Compte rendus de l’académie américaine des sciences) abonde une nouvelle fois dans ce sens, bien que les résultats ne soient pas généralisables.

Selon les auteurs de cette étude, deux économistes scandinaves, le QI des hommes norvégiens nés entre 1962 et 1991 baisse d’année en année. Un phénomène qu’ils attribuent à des facteurs environnementaux tels que le «déclin des valeurs éducationnelles», la «dégradation des systèmes éducatifs» ou encore la «dégradation de la nutrition et de la santé». Mais au-delà de ces causes, une question de fond se pose: notre intelligence est-elle réellement sur le déclin?

Au milieu de ces approximations scientifiques brandies à des fins idéologiques, existe-t-il des études fiables qui s’intéressent à l’évolution du QI? «Les données des études sont assez disparates, c’est pour cela que les méta-analyses sont indispensables pour tirer des conclusions plus globales», explique Franck Ramus. Parce qu’elles examinent les résultats et la méthodologie d’un grand nombre d’études, les méta-analyses constituent l’un des meilleurs niveaux de preuve scientifique.

Et justement, en 2015, des chercheurs ont compilé les résultats de 271 études sur le QI réalisées entre le début du 20eme siècle et les années 2010. Leurs conclusions, publiées dans la revue Perspectives on psychological science, ne vont pas dans le sens d’une baisse de l’intelligence au niveau mondial. «Le score du QI ne diminue pas, il augmente juste plus lentement qu’avant», explique Franck Ramus. Et rien d’alarmant à cela d’après le chercheur. «Le plafonnement du QI était attendu, indique-t-il. Comme pour la taille ou les performances sportives, l’espèce humaine est en train d’atteindre les limites de son intelligence».

Read the whole story: Le Figaro

Leave a Comment

Your email address will not be published.
In the interest of transparency, we do not accept anonymous comments.
Required fields are marked*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.