Quand les mots effacent les peurs (When words fade fears)

Le Figaro:

La parole apaise la colère», disait Eschyle. Elle pourrait également apaiser les craintes, d’après une étude américaine parue dans la revue Pyschological Science : des phobiques des araignées ont en effet réussi à maîtriser leur peur, simplement en la verbalisant. Et plus les mots étaient francs, plus l’effet était important.

L’équipe du Dr. Katerina Kircanski à l’Université de Californie, Los Angeles a soumis 88 arachnophobes à une véritable épreuve: approcher le plus près possible d’une tarentule vivante dans un bocal ouvert situé en plein air. Après ce test, les chercheurs ont demandé à une partie des sujets de décrire précisément les émotions ressenties au moment de l’expérience («je suis effrayé par cette horrible araignée», par exemple) et aux autres de relativiser ce moment stressant («elle est plus petite que moi, elle ne peut pas me faire de mal»).

Read the whole story: Le Figaro

Leave a comment below and continue the conversation.

Comments

Leave a comment.

Comments go live after a short delay. Thank you for contributing.

(required)

(required)