Le 20éme Prix de Neuropsychologie Jean-Louis Signoret de la Fondation Ipsen est attribué au Pr. Patricia K. Kuhl

Yahoo! France:

Le jury international, présidé par le Pr. Albert Galaburda (Harvard Medical School, Boston, USA), a décerné le 29 novembre 2011 le 20ème Prix de Neuropsychologie Jean-Louis Signoret de la Fondation Ipsen (20.000€) au Pr. Patricia K. Kuhl (Université de Washington, Seattle, États-Unis). Elle a été récompensée pour ses travaux qui ont joué un rôle majeur dans la compréhension de l’acquisition du langage et de son système neuronal.

Les nourrissons peuvent distinguer tous les sons de toutes les langues, mais vers la fin de la première année, leurs capacités linguistiques commencent à diminuer. Ils discernent plus difficilement les différents sons des mots dans les autres langues que leur langue maternelle. Ce changement s’opère par l’interaction de deux facteurs : les capacités computationnelles et sociales. Les capacités computationnelles des bébés permettent l’apprentissage rapide des sons par sélection statistique et ceci nécessite des interactions sociales. L’imagerie neuronale utilisant la magnétoencéphalographie (MEG) est utilisée pour comprendre la neuroplasticité du cerveau des enfants par rapport au cerveau plus mature mais moins souple des adultes, ce qui explique les changements opérés lors de la période critique pour l’acquisition du langage. Elle a également étudié le développement du cerveau d’enfants bilingues. A partir de 10-12 mois, les bébés qui évoluent dans un environnement bilingue ne présentent pas de diminution de perception de sons comme pour les bébés monolingues. Ceci est une preuve de plus que les expériences contribuent à façonner le cerveau.

Read the whole story: Yahoo! France

Leave a comment below and continue the conversation.

Comments

Leave a comment.

Comments go live after a short delay. Thank you for contributing.

(required)

(required)