Des distractions pour aider la mémoire des seniors (Distraction Can Reduce Age-Related Forgetting)

Le Figaro:

La mémoire est de moins en moins fiable avec l’âge, même s’il existe de grandes variations entre les individus. Autre inconvénient, peut-être moins connu, le fait que l’on se laisse plus facilement distraire à 70 ans qu’à 20 ans. Pourtant, il serait possible de contourner ces handicaps inhérents au vieillissement.

Lynn Hasher, professeur de psychologie à l’Université de Toronto (Canada), mène depuis plus de trente ans des recherches sur l’évolution de l’attention avec l’âge. L’an dernier, elle publiait les résultats d’une expérience menée avec deux doctorantes, Renée Biss et Karen Campbell, qui confirmait à quel point les sexagénaires et les septuagénaires encombrent leur mémoire de souvenirs inutiles. Une information futile peut parfois s’ancrer durablement là où un sujet plus jeune l’éliminera rapidement. Hasher et son équipe se sont demandés s’il n’était pas possible de transformer en avantage cette faiblesse de l’attention. Les résultats ont été publiés le 20 février dans la revue Psychological Science .

Read the whole story: Le Figaro

Leave a comment below and continue the conversation.

Comments

Leave a comment.

Comments go live after a short delay. Thank you for contributing.

(required)

(required)